jeudi, 31 janvier 2013 12:15

Phnom Penh : un Goncourt au lycée Descartes

Écrit par 
Rencontre avec les élèves de 3éme Rencontre avec les élèves de 3éme
dédicaces avec les élèves de 3ème dédicaces avec les élèves de 3ème
Lauréate du prix des lecteurs du Centre des Ecrivains du Sud 2012 et Goncourt des lycéens 2011, Carole Martinez, dans le cadre d'un prix offert par l'Agence Française de Développement, jette son dévolu sur le Cambodge et vient s'immiscer dans l'intimité des usines textiles de Phnom Penh. L'auteur projette en effet d'écrire une nouvelle sur la condition des ouvrières et de leur place sur les marchés.

Curieuse et toujours animée par sa passion de l'enseignement qu'elle a quitté pour l'écriture, Carole Martinez décide de pousser la porte du lycée Descartes. Elle rencontre tout d'abord les élèves de CM2, qui avaient décidé, avec la complicité de leur enseignant, de tester l'auteur au travers du questionnaire de Proust. Carole Martinez se plie joyeusement aux règles, déstabilisant les jeunes par sa spontanéité et prodiguant à son auditoire de judicieux conseils sur les techniques d'écriture : lisez à voix haute ce que vous écrivez, confie-telle surtout.

Ensuite, après une séance de dédicaces ouverte au public dans l'atmosphère feutrée de la bibliothèque, l'écrivaine est guidée vers la salle de théâtre où nos élèves l'accueillent d'une salve d'applaudissements enthousiastes. L'auteur prend la parole. Les jeunes, médusés, se laissent emporter par son dynamisme, son franc-parler et ses qualités de comédienne. Ne voyez-vous rien venir ? s'enquiert-elle avant de se lancer dans une interprétation animée du conte sanglant de Barbe-bleue pour poursuivre sur l'affection particulière qu'elle porte aux figures de la femme dans l'histoire. Il existe malheureusement beaucoup trop de zones d'ombre qui planent sur les femmes dans la littérature et l'histoire, insiste-t-elle... un grand vide. Vide qu'il plait à l'écrivaine de combler par l'imagination, le modelage de l'idéal féminin.

Les élèves, pendus aux lèvres de l'auteur, écoutent avidement, lèvent d'abord timidement le bras avant de s'enhardir, rassurés par l'aisance naturelle de la conteuse. Les questions fusent, les réponses contre-attaquent. L'auteur joue le jeu jusqu'au bout, dévoile ses muses et laisse tomber le rideau sur une salle hilare et conquise. Chaque élève est ensuite gratifié de son livre Du domaine des murmures. L'écrivaine finit par s'asseoir et dresse sa plume, invitant chacun à une dédicace. C'est la ruée ; tous jouent des coudes, livre en main, espérant immortaliser l'instant et ainsi achever cette belle rencontre d'une griffe personnalisée de l'auteur sur l'exemplaire reçu. Elèves et enseignants sont unanimes ; la littérature française moderne a encore de beaux jours devant elle.

Nicolas Droissart, documentaliste au Lycée français René Descartes (Phnom Penh, Cambodge)
 
 
 
 
Lu 1369 fois Dernière modification le jeudi, 31 janvier 2013 20:24
Loig Le Guennec

Loig LE GUENNEC
Lycée Alexandre Yersin
Directeur du primaire
Hanoï, VIETNAM

Site internet : www.lfay.com.vn

Media

31Les calendriers de la zone Asie-Pacifique
1Les liens internet du site de la zone
89L'espace téléchargement de la zone Asie-Pacifique
54Contacter le webmestre du site de la zone